Jeudi 21 novembre 2019 – Nîmes Carré d’Art : Conférence sur les Gestes qui sauvent

Tous les clubs Cœur et Santé de l’Association de Cardiologie Languedoc-Roussillon étaient conviés à une conférence sur un des thèmes majeurs que la FFC souhaite traiter en priorité : les gestes qui sauvent (GQS) avec pour objectif d’augmenter le nombre de sauvetage de vie des personnes faisant un arrêt cardiaque (Mort subite).

De quoi remplir l’auditorium du Carré d’Art, en face de la Maison Carrée à Nîmes.

Après l’accueil des participants et l’introduction de la conférence, à 14H00, par Patrick Messner-Pellenc et Alexandre Cachia, le Professeur Gérard Helft, cardiologue à l’hôpital Pitié-Salpétrière à Paris, nous a dressé l’état des lieux concernant les “Gestes Qui Sauvent” (GQS) et notamment le retard de la France en la matière (par rapport aux pays de l’Europe du Nord), malgrés les efforts d’information déployés depuis plusieurs années (1 vie : 3 gestes – Allerter-Masser-Défibriler). Cette situation conduit à un faible pourcentage de survie des personnes qui sont victimes d’une “mort subite”.

Michel Neyrat a ensuite largement exposé l’articulation des gestes qui sauvent, dont la partie concernant l’arrêt cardiaque, avec tous les aspects concernant l’intervention des premiers témoins et des secours (appel du 15).

Puis vint l’analyse des raisons de la “non intervention”, ou du moins les réticences à l’intervention, des témoins d’un accident cardiaque, voire de tout accident en général, par Elise Alliro, psychologue au service de cardiologie du CHU de Nîmes.
Il y eu également beaucoup d’échanges avec la salle.
A 16H45 c’était le temps des remerciements et de la conclusion de cette intéressante demi-journée par Patrick Messner-Pellenc, Président de l’ACLR (Association de Cardiologie du Languedoc-Roussillon).