Les Parcours du Cœur à Alès – Samedi 19 mars 2022

Une journée bien remplie, avec un temps favorable, le club Cœur & Santé d’Alès a bénéficié d’une “fenêtre météo” inespérée en cette fin de semaine perturbée dans notre Languedoc-Roussillon.

Toutes les équipes étaient à pied d’œuvre dès 8H30 pour lancer les opérations à partir de 9H00.

Dans la salle du Capitole (place de la Mairie), 3 conférences étaient organisées pour l’information du public et de nos adhérents, de 9H à midi.
Au marché de l’Abbaye (centre ville), un stand d’information sur les risques cardio-vasculaires et le dépistage des personnes à risques, là aussi jusqu’à midi. La présence fut certes modeste, mais un peu à l’image de la fréquentation du marché … ça redémarre, mais pas trop vite !!
Aux portes du Capitole, la Croix Rouge présentait les “Gestes qui sauvent” et l’utilisation du défibrillateur aux personnes de passage sur la place, lesquelles pouvaient, en plus des premières initiations et consignes, se renseigner et prendre les contacts pour aller plus loin et s’inscrire à des formations aux “Gestes qui sauvent”.

Les 3 confèrences du matin :

La Réadaptation cardiaque Phase 2 par le Docteur Florent Broussous, chef du service de cardiologie à l’hôpital d’Alès et qui est par ailleurs un des 2 cardiologues référents du club Cœur et Santé d’Alès. Ce service mis en place à Alès grâce à la persévérance et au travail du Directeur de l’Hôpital, Roman Cencic,  a ouvert ses portes en septembre 2021 et après 6 mois de fonctionnement, les résultats sont particulièrement encourageants. On notera que les locaux de ce service sont à proximité immédiate de la salle de cardio-training du club, ce qui favorise encore plus la transition Phase 2 / Phase 3.

Dans le cadre de cette “Phase 2”, Frédéric Cabourdin a présenté le rôle et les différentes actions de l’APA (Activité Physique Adaptée) au sein du SSR (Service Santé et Réadaptation) du service cardiologie : de l’accueil et l’évaluation des patients à leur arrivée en Phase 2, la personnalisation et l’adaptation des exercices à réaliser pendant les 4 semaines que dure cette réadaptation, jusqu’à l’accompagnement en fin de séjour afin que chacun puisse poursuivre sa reprise de vie normale après l’accident cardiaque.

Enfin, Michel Iniesta nous a présenté et expliqué tous les aspects du “Qi Gong thérapeutique”. Depuis 5000 ans ou plus, la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise) considère l’homme comme un tout et cette médecine consiste à rétablir l’harmonie entre le corps et l’esprit. Elle se compose de l’acupuncture, la diététique, la pharmacopée, les massages et le Qi Gong. Théorie fondamentale : le Yin et le Yang. Le Qi Gong utilise le mouvement, la respiration, la concentration et la visualisation, le tout parfaitement synchronisé dans des gestes et des postures. Sur de multiples pathologies, le Qi Gong a de nombreuses actions, reconnues médicalement, pour améliorer le système immunitaire, augmenter l’amplitude respiratoire, maintenir l’autonomie, prévenir les chutes, renforcer l’amplitude ostéo-articulaire, … A ce titre, le Qi Gong peut faire l’objet, depuis janvier 2017, d’une prescription par un médecin pour une affection de longue durée, et depuis mars 2022, une loi a étendu cette mesure aux maladies chroniques (diabète, cardiopathie, cancer, etc). La prise en charge dépendra des complémentaires santé. Le Qi Gong se pratique en groupe ou de façon individuelle. Un programme spécifique composé d’un ou d’un mix de “Dao Yin”, adapté au groupe ou à l’individu est préparé  par  le moniteur après prise de connaissance des situations des (du) pratiquants.

L’après-midi, une démonstration de handball (club Alès Cévennes Handball) par un groupe de jeunes scolaires était organisée pour inciter les parents et leurs enfants aux nécessaires activités physiques pour combattre la sédentarité et inciter à la vie de groupe, au respect des règles et des autres.

Au final, une journée bien remplie !

Le lendemain, dans le Midi Libre, édition d’Alès :