Rando et patrimoine sont indissociables

L’activité physique en général, et notamment la marche, est excellente pour la santé, et ça, ce n’est un secret pour personne ! Mais, il y a marcher et…. marcher !!  Au CLUB COEUR ET SANTE de BAGNOLS SUR CEZE, chaque sortie est mise à profit pour agrémenter l’effort physique librement consenti .  C’est ainsi que, chaque semaine, l’itinéraire, est soigneusement réfléchi. S’il faut,il bien entendu, tenir compte de la météo, de la topographie du parcours etc. il convient également que la rando soit agréable par ses paysages, le patrimoine architectural, végétal, minéral et même animal.

Dans notre région, point de hauts sommets, ni de mer bleue . Toutefois, nous avons autour de nous, sans voyager bien loin, à quelques encablures de notre maison, un riche patrimoine. Aussi, quel bonheur que de pouvoir tous les mardis, sur nos pistes et nos sentiers, observer, écouter , sentir, toucher ces merveilles de la nature ou issues de la main de l’homme.

La dernière rando, avec un relief positif soutenu, nous a une nouvelle fois permis de découvrir quelques trésors insoupçonnés qui nous ont fait accepter bien volontier les chaos sournois de l’itinéraire malicieusement choisi par l’animateur. La preuve par de belles images que nous vous offrons et réalisées par Claude, notre Lucky LUKE de l’objectif.

A bientôt sur les pistes et les sentiers

Perché au-dessus de la vallée de la Cèze

Pour cette dernière sortie de février, par une après-midi ensoleillée mais “frisquette” le groupe de randonneurs du club COEUR ET SANTE de BAGNOLS SUR CEZE s’est dirigé vers le très joli village de CORNILLON  perché au-dessus de la vallée de la Cèze.

Le circuit de 09 km, après un départ caladé entre de petits jardins familiaux , s’est poursuivi à travers vignoble et pinèdes, en passant par de petits hameaux. Là, nous avons découvert des hâvres de paix, baignés de soleil, où, même les chiens pourtant habituellement vigilants, n’ont pas daigné bouger une oreille à notre passage. Nous pouvons donc en conclure que notre troupe hétéroclite et colorée n’a pas l’air menaçante.

Au cours de notre progression, nous avons pu découvrir quelques indices confortant le sentiment de tranquilité qui habite les lieux. Puis, plus loin, c’est un artiste, virtuose de la tronçonneuse qui d’un arbre mort en a fait un véritable chef d’oeuvre. Remarquable ! Chapeau l’artiste !

C’est notre artiste de l’objectif qui une fois de plus a rapporté la preuve que non, nos campagnes ne sont pas des “trous perdus” mais des coins où il fait bon vivre avec sur place, des talents hélas trop souvent méconnus.

A bientôt sur les pistes et les sentiers.

De l’insolite à la prudence

Par une belle après-midi de fin d’hiver (semble-t-il) les randonneurs du CLUB COEUR ET SANTE DE BAGNOLS SUR CEZE sont partis de SAINT PAUL LES FONTS pour se lancer -tranquillement – à l’assaut de la forteresse de  SAINT VICTOR  LA COSTE, perchée sur son éperon rocheux.

Après une progression entre bois et vignoble, le groupe s’est fait bruyamment interpeller par un inconnu d’abord invisible qui se manifestait par de vigoureux sifflements hostiles à notre égard. Chacun cherchant à localiser notre “agresseur synphonique”  un oeil aguerri le localisait haut perché et camouflé sur un  vénérable cyprès de Florence. L’objectif de Claude le mitraillait aussitôt, non point pour lui faire du mal mais pour l’immortaliser.

En fait notre musicien se révélait être un magnifique perroquet tout de vert emplumé et non point effarouché. Qui est-il?, d’où vient -il ?  Le mystère demeure, chacun y allant de son idée. Nous avons poursuivi notre chemin tortueux et escarpé à souhait pour aboutir à notre  but et panorama .

A l’arrivée, après 10 km dans les brodequins, le groupe a posé autour de l’animateur/secouriste qui depuis peu est doté d’un défibrilateur. Dorénavant, Jean Louis et Alain outre leur savoir faire en matière de secourisme transportent dans leur sac cet outil qui peut -qui sait ? – un jour se révéler miraculeux. Prudence est mère de sûreté.

A bientôt sur les pistes et les sentiers.

Galette des Rois

Le mardi 28 janvier dernier, une partie des membres du club COEUR et SANTE de BAGNOLS sur CEZE s’est retrouvée en fin d’après-midi à leur salle Urbain Richard du centre hospitalier local pour partager les traditionnels gâteaux des rois, à savoir galette et royaume.

Le club a eu le plaisir et l’honneur d’accueillir notre voisin et ami Alexandre CACHIA en qualité de vice-président de la fédération française de cardiologie. Nous ont également rejoints le nouveau directeur du centre hospitalier et son adjointe ainsi que messieurs Jean Yves CHAPELET maire de BAGNOLS et Jean Christian REY, président de l’agglo du Gard Rhodanien.

Après avoir rappelé les missions et actions du club, Jean Claude, notre “responsable” a présenté l’équipe dirigeante du club.

Alexandre CACHIA a ensuite pris la parole pour insister sur le rôle de la fédération, des clubs COEUR et SANTE et des bénévoles qui oeuvrent au profit de cette cause de santé publique. Il a remis à Jean Claude pour l’ensemble de l’action du club,une plaquette de reconnaissance de la part de l’association de cardiologie LANGUEDOC ROUSSILLON .

Le directeur de l’hôpital de BAGNOLS a dit sa satisfaction de soutenir notre CLUB à travers notamment des actions menées en commun, en particulier avec l’équipe d’éducation thérapeutique.

Le maire et le président de l’agglo ont ensuite reconnu le côté bénéfique des actions du club au profit de la population de BAGNOLS et de l’agglo.

Après les photos d’usage prises par Claude, notre reporter attitré, chacune et chacun a pu déguster galettes et royaumes.

A l’an que ven

Rando sur les traces de nos ancêtres

Dernièrement, les randonneurs du CLUB COEUR ET SANTE DE BAGNOLS SUR CEZE ont arpenté les bois entre POUZILHAC et SAINT VICTOR LA COSTE. L’itinéraire, après un départ dans le vignoble endormi, sous un ciel gris d’hiver a conduit le groupe après une bonne “grimpette”  au sommet de MAULENTA avec une belle vue sur les collines et villages environnants. Seul, dans le lointain, le ronronnement d’une tronçonneuse ne parvenait même pas à troubler le calme et la tranquillité du lieu éclairé par un pâle soleil voilé.

Après une pause bienvenue, les marcheurs ont entrepris la descente vers le retour. A cet effet, il a fallu s’engager sur la “voie romaine”, qui se révèle être un réel itinéraire emprunté par nos grands anciens . Si par endroits, le pavage est admirablement conservé, il en est d’autres où le ruissellement pluvial complique sérieusement la progression. La vigilance est de mise pour ne pas glisser ou trébucher et franchir les différences de niveaux. Les bavardages ont quelque peu cessés, tant chacun s’appliquait à passer les passages délicats sous l’oeil et les conseils de l’animateur qui, à ses dires, avait choisi ce passage pour concourir au renforcement de l’équilibre, figurant au programme des activités de phase III.

Mais, le groupe étant soudé et enraîné, tout le monde est arrivé en bas après quelques frayeurs peut être, mais en bon état et fier de la performance.

Performance à mettre également à l’actif de Claude, notre reporter, qui en outre devait assurer la sécurité de son précieux matériel. Lequel, avec le talent affirmé de l’opérateur, lui a permis une nouvelle fois de saisir des clichés très  “parlants”.

A bientôt avec nous sur les pistes et les sentiers.

Balade hivernale

Après la “trêve des confiseurs” est revenu “le rêve des randonneurs”.  En l’occurence, celui d’une belle balade pour se remettre en jambe et éliminer toutes ces mauvaises (hum.. pas toujours quand même !) choses auxquelles nous avons fait honneur durant la quinzaine précédente.

C’est donc par un temps frais et un pâle soleil hivernal, que Jean Louis a dirigé les randonneurs du club COEUR ET SANTE de BAGNOLS/CEZE dans la plaine viticole proche. La nature endormie, où les ceps attendent les sécateurs pour une taille sévère, nous a offert un beau spectacle. Si le dénivelé était quasiment nul, le groupe a tout de même parcouru 11km dans des petits chemins bucoliques.

Un mûrier multicentenaire, survivant de la glorieuse époque de la sériciculture nous a tendu ses branches majestueuses, à l’envergure impressionante. Certains se sont ressourcés en enlaçant son tronc noueux. Claude, évidemment ne pouvait laisser passer une telle occasion de montrer que l’homme était peu de chose face à la nature. Son talent a fait le reste !

A bientôt sur les pistes et les sentiers. Bien COEURDIALEMENT.

Formations aux gestes qui sauvent

Le jeudi 05 décembre, quinze adhérents étaient réunis dans la salle EPS du CLUB COEUR ET SANTE pour s’initier aux gestes qui sauvent sous la houlette de Jean Louis. Les différents thèmes prévus par la règlementation ont été traités, commentés, et les gestes démontrés, décortiqués et reproduits par les participants.

Tous se sont montrés très captivés, motivés, curieux et enthousiastes. Durant deux heures, les différentes situations se sont enchaînées et chacun et chacune se sont retrouvés mis en présence de cas d”étouffements, de plaies, de perte de connaissance, de PLS ou d’arrêt cardiaque. Il a falllu également utiliser le défibrilateur après que son principe de fonctionnement ait été expliqué.

Si évidemment nous souhaitons à nos “apprenants” de n’avoir jamais à mettre en pratique les gestes réflexes appris, gageons que tous seront à même de réagir si toutefois un cas de détresse vitale se présentait.

Pour l’année 2019, l’ensemble des actions menées par le CLUB COEUR ET SANTE deBAGNOLS SUR CEZE a permis de former une cinquantaine de personnes aux gestes qui sauvent

Marcher au paradis

Marcher en décembre avec un bel ensoleillement et de magnifiques couleurs d’automne est un vrai bonheur ! Les randonneurs du CLUB COEUR ET SANTE de BAGNOLS SUR CEZE le savent bien et ils en profitent, d’autant que l’animateur choisit toujours les itinéraires de manière à ce qu’ils soient bénéfiques pour notre coeur bien sur mais également agréables par les paysages, le patrimoine etc.

En l’occurence, ce mardi, c’était une montée à la chapelle du SAINT SEPULCRE à CAVILLARGUES, un passage par un véritable dolmen sur le retour ainsi qu’au pied d’un étrange chateau d’eau du XIXème, planté au milieu des vignes. En effet, il y a bien longtemps, passait là une ligne de chemin de fer aujourd’hui disparue.

Claude, notre photographe à l’oeil aiguisé à su saisir le bref instant pouvant permettre d’affirmer que marcher dans notre campagne, c’est……LE PARADIS ! SI,si… regardez sur le cliché le nom inscrit sur le haut du poteau directionnel !

Chapeau à notre reporter. A bientôt sur les pistes et les chemins. Bien COEURDIALEMENT à vous.

Sur les traces de la romanité

C’ est sous un ciel gris et froid de novembre que le groupe de randonneurs du CLUB COEUR ET SANTE de BAGNOLS sur CEZE est parti  ce mardi 19 novembre sur les traces de la Romanité à LAUDUN et plus particulièrement sur le massif escarpé du CAMP  DE CESAR.

Lieu dit mal nommé car le célèbre empereur n’y a jamais mis les pieds, bien que l’endroit ait été occupé durant presque un millénaire jusqu’au moyen âge et où ont vécus, Celtes, Gaulois, Gallo Romains et Francs. Une population pouvant atteindre plusieurs centaines de personnes ont occupé le site.

Notre groupe s’est donc enfoncé dans l’abondante végétation aux couleurs automnales, par un sentier impossible dont seul l’animateur a le secret de la découverte. Après 08 km de descentes et montées, une fenêtre dans la végétation nous a permis de découvrir  un paysage majestueux avec successivement vignoble aux teintes jaunes et pourpres, la vallee de la Cèze, les Dentelles de Montmirail, notre majestueux voisin le VENTOUX et en fond, les Alpes aux sommets enneigés.

Vu sous un angle inhabituel, le VENTOUX offrait une resemblance réelle avec le Vésuve et POMPEI à ses pieds ! Heuseusement, nous n’avons pas eu à appeler au secours PLINE L’ANCIEN et ses trirèmes pour nous évacuer. Mais le temps passant et la luminosité diminuant, il a fallu continuer en prenant toutefois le temps de faire une pause sur cette traitre montée, au pied de la statue d’un prieur impassible.

A qu’il est bon de parcourir notre terroir tout en prenant soin de notre forme. A bientôt sur les chemins.

Initiation aux gestes qui sauvent

Le jeudi 07 novembre,  à la demande du Conseil Syndical de la résidence séniors de CAVILLARGUES, Jean Claude REY et Jean Louis LAFFITTE, ont procédé à une séance d’initiation  “aux gestes qui sauvent”. En effet, cette association, dynamique, a été dotée d’un défibrilateur, mais sans explication ni formation. Ayant eu connaissance de notre dernière séance dans le hall de l’hopital de BAGNOLS lors de la semaine du coeur, le responsable du conseil syndical nous a donc sollicité.

Treize personnes ont répondu présentes, se sont montrées TRES intéressées et ont posé de nombreuses et pertinentes questions. La motivation de chacun était réelle et sincère. Commencée à 14h30, la séance s’est terminée peu avant 17 heures. Chacun a pu pratiquer les gestes et utiliser le défibrilateur. Ont été expliqués, démontrés et pratiqués: l’appel au 15, la PLS, le massage cardiaque et l’usage du défibrilateur.

En outre de nombreuses fiches d’information et fascicules ont été mis à la disposition du public  qui s’est également montré intéressé par le rôle des CLUB COEUR ET SANTE .

Le président de l’association et ses adhérents ont perçu cette séance d’une manière très positive, à laquelle ils ont activement participé.